BlogNotes ✶ FlyFishing ✶ Ethics ✶ Environment
‶Concentré de Web et Coups de Gueules ″

16 sept. 2012

"Backcountry Golden Dorado", un must !

Brian O'Keefe fighting dorado
À l'attention des aficionados : le dernier film de "Todd Moen" (l'éditeur de l'excellent "CatchMagazine") est en ligne.
Pour cette “Backcountry Golden Dorado”, le jeune et talentueux réalisateur nous invite à suivre l’élégant  "Brian O'Keefe" sur les rives escarpées de le légendaire “Rio Tucanes” : une rivière féerique qui prend sa source en Argentine dans le “Parque Nacional El Rey”.
À la fois cristalline et tumultueuse, les eaux de la Tucanes hébergent le Dorado. Un magnifique prédateur qui vient s’y reproduire quand il peut passer les obstacles érigés sur le parcours des flux migratoires. Entre autres, le barrage de Yacyretá (3 200 MW), responsable de l'extinction de nombreuses espèces endémiques.

Dans ces eaux rapides le Dorado (Le Doré) se pêche principalement à vue, en tête de courant ou en queue de pool. Il affectionne les eaux vives, les turbulences fortes et oxygénées qui se forment dans les fonds rocheux où sa musculature supérieure lui donne une bonne marge de manœuvres face à ses proies, souvent désarmées dans les eaux agitées. Ce qui lui vaut certainement le surnom de Tigre d’Amazone où encore le Tigre Del Rio.

El prédator... Si l’expédition vous tente d'aller taquiner le Dorado, évaluer votre condition physique avant le départ et assurez-vous de ne pas craindre l'eau froide... La traque de Salminus maxillosus ne semble pas si facile qu’il y paraît, dans ces rochers qui, outre la couleur, me rappellent mes escapades entre les blocs des rivières népalaises...
Un sens inné de l’équilibre vous sera d’un grand secours, aux vues des prouesses acrobatiques et la démarche assurée de Brian O'Keefe, souple, agile et admirablement rythmée sur le tempo latino du virtuose Miguel Moreno : “La Fiesta de la Luz”, somptueuse illustration sonore, énergique et dynamisante qui accompagne El Pescatore durant toutes les séquences en action de traque.

 Si vous souhaitez vous essayer à cette sortie unique, le "PiraLodge" en Argentine et le "Tsimane Lodge" en Bolivie semblent placés en première ligne pour vous accueillir confortablement. Vous avez tout le loisir d’en découvrir d’autres... Et, je ne saurais vous recommander d’adopter l’éternelle rengaine des bons usages du catch and release.
À toute fin utile, je vous invite aussi à mémoriser pour cette expédition la règle des trois S : sérénité, stratégie, surprise. Le Tigre Doré sera certainement à votre rendez-vous.

Toutefois, prudence, dans cet “Eldorado” supposé regorger d'or, aux paysages paradisiaques à l'image du mythique Jardin des Hespérides, cueillez la pomme mais prenez garde non pas au dragon, mais aux chiens...





Aucun commentaire: