BlogNotes ✶ FlyFishing ✶ Ethics ✶ Environment
‶Concentré de Web et Coups de Gueules ″

22 févr. 2013

Comment avancer le départ d'un voyage pêche en Alaska !

Optimisez les relations avec votre boss : épisode 1

Le pire au boulot, c'est quand votre boss vient vous interrompre alors que vous êtes à fond sur une présentation… Évidemment, il y a une urgence et il vous faudra tout lâcher pour l'écouter. Surtout si il a le profil type du bouffeur de temps et que l'avant veille sa femme l'a quitté.

Il vous a déjà pris le chou au déjeuner, donc, adoptez la politique de l'autruche. Si non il risque fort de vous refiler encore son Burn-out. En plus de ses salades, vous avez sur l'estomac les lamproies à la bordelaise de ce midi...
Alors, laissez le parler et dodelinez de la tête pour acquiescer. Moins vous en dites, mieux c'est.

Vu qu'il est immanquablement borderline, il va vous étaler ses états d'âme en couche de finition. Laissez le venir et au moment opportun, placez vos impératifs : augmentation de salaire, projet personnel en Alaska, besoin d'évasion...
Tant que vous lui tenez le crachoir n'hésitez pas à développer votre désir de connexion intangible à l'eau des rivières, aux sauts des saumons, à la méfiance des truites, à la saveur sauvage des baies rouge...
Soyez enthousiaste, ça va le sécher. Et mettez le paquet sur votre passion immodérée de la pêche à la mouche. Relax, si il a toujours pas bronché, portez l'estocade en lui avouant votre totale incapacité de résister à l'irrésistible attraction du "Magnetic North".
Vous allez voir ses grands yeux s'écarquiller comme un espadon piqué à vif.

Dans un dernier sursaut, si il a l'audace de vous demander s'il vaut mieux être un chef stressé ou un collaborateur mal payé, vous pourrez toujours rétorquer quand on n'a plus ce qu'on aime, il faut aimer ce qu'on a.

Après qu'il soit sorti de votre bureau en claquant la porte, asseyez-vous confortablement dans votre fauteuil et respirez profondément. Pour un temps, le Boss du Grand Nord, c'est vous : lancez cette vidéo, jetez vos pieds sur le bureau et laissez-vous bercer par le doux ronronnement d'un De Havilland Beaver : Clear Water!




Aucun commentaire: