BlogNotes ✶ FlyFishing ✶ Ethics ✶ Environment
‶Concentré de Web et Coups de Gueules ″

19 févr. 2013

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le saumon sans jamais oser le demander !

La pêche du saumon dans l'Allier (1964) :

 

Haute Loire
En 1964 la pratique du No-Kill n'existait pas en France et faisait timidement son apparition aux States. En ce temps là, le pêcheur ne graciait pas...
Depuis, de l'eau a passée sous les ponts. Nous amenant d'autres courants, dont la pratique du catch and release qui a très bien évoluée ces vingt dernières années.

Mais, il reste encore du travail pour changer l'état d'esprit de quelques irréductibles saumoniers et autres pêcheurs. J'en reviens à l'utilisation de cette gaffe qui m'agace et peut en aucun cas permettre de relâcher un poisson vivant. J'ai ici même pointé du doigt les gaffeurs...

Évidemment, ces pêcheurs de bonne foi peuvent argumenter à tout vent sous couvert du système de quota de captures, basé sur la déclarations obligatoires des prises auxquelles ils ont droit. Ou se retrancher derrière l'imbroglio de la nature humaine...


Collier de capture



Sereinement, j'aime autant prendre les devants :


“Un grand sens de l'éthique conduira un pêcheur à faire plus
 que ce qui est requis et moins que ce qui est permis.”
Car partout dans le monde les bilans ne sont pas totalement satisfaisants.
Idem pour le territoire Français et, plus près de chez moi dans le Gave d'Oloron. Cela malgré les efforts consentis par l'AAPPMA du cru.

Vous trouverez dans cette magnifique vidéo plusieurs scènes de captures des saumons à l'aide d'une gaffe : la nostalgique histoire des saumoniers
Une visite guidée du Haut Allier, réalisé en 1964 par le Docteur Paul Boulagnon dans les environs de Brioude (Auvergne). Un document unique au charme désuet où Antoinette Boulagnon nous invite à découvrir - dans une admirable ambiance champêtre - la pêche à la mouche et aux devons :


Pour les besoins du billet la vidéo démarre à 2,20mins, recharger le film ou visionner sur YouTube pour l'intégralité du document.




Aucun commentaire: