BlogNotes ✶ FlyFishing ✶ Ethics ✶ Environment
‶Concentré de Web et Coups de Gueules ″

22 mars 2013

Une mouche à truite implacable !

"The Shuck Norris Fly"

Les coach's sont unanimes sur le principe : il faut savoir accomplir des choses inutiles qui nous font plaisir. 

Et si il y a un Art où l'on excelle à glander c'est bien de bloguer ou d'aller à la pêche. Car je dis bien se tourner les pouces dans le vrai sens du terme et cela peut vite devenir épuisant si on essaye d’en faire trop en une seule fois. En autre et c'est souvent le cas, se lever très tôt pour profiter encore plus de ce temps pour ne rien faire.

Laver son esprit des stigmates de la vie "moderne" et un besoin intrinsèque qui nous oblige à cette retraite forcée. Nous conduisant directement à la contemplation de mère nature. Il appartient à chacun d'y décrypter un message propre à le libérer de ses servitudes, certitudes ou simplement se débarrasser de la plus mauvaise des habitudes de pêche : l'instinctive, celle qui s'exprime en l'absence d'apprentissage et s'autorise à rentrer à la maison avec du poisson.

Les recettes pour bien ce ressourcer comme pour bien pêcher sont toutes les mêmes. Il faut pratiquer !

Nous en sommes là et cette perpétuellement remise en question et nécessaire. L'initiation est longue mais les opportunités ne manquent pas pour filer à l'anglaise au bord de la rivière. Arrivé sur les lieux, vous vous retrouverez souvent en présence d'un "Vieux Sage" contemplatif. Voire dubitatif face à l'immobilité persistante et fluorescente d'une petit bouchon rouge et blanc. Après avoir poliment salué le maître spirituel, vous ponctuerez votre phrase par le sempiternel : alors, ça mord ?!
La pompe est amorcée... Au cours du dialogue les réponses seront variables tant sur la qualité des informations obtenues ou le crédit que nous pourrons leur accorder.


"De tous les menteurs parmi les hommes, le pêcheur est le plus digne de confiance."
 (William Sherwood)


Évidemment, à écouter l'illustre personnage la pêche était plus facile qu'aujourd'hui. Donc, la pêche était mieux autrefois, mais on ne sait pas trop comment ni pourquoi. Sachant cela il est souhaitable de rester sur cette position ambigu et prendre congé de notre mentor du jour, en nous disant qu'il a vécu une époque formidable, que c'était vraiment le bon vieux temps... Car nous en saurons guère davantage.
Outre les anecdotes croustillantes de sa retraite implacable et le temps passé en sa compagnie, la seule chose à retenir de cet entretien c'est la première vertu du sage : la patience !
Celle qui nous a fallu pour écouter ses oracles. Tout en acceptant l'idée qu'à la pêche comme en amour, la seule exactitude dont on puisse être sûr c'est que rien n'est jamais acquis. Un océan miné de toute part où l'application des règles imposent de naviguer en permanence sur les remises en questions.

À l'exception de cette mouche impérieuse de Nick Granato, dont l'impact du patronyme déclenche à coup sur un comportement instinctif des truites :


"Quand la silhouette d'une Shuck Norris s'approche de la rivière les truites sautent dans la musette !"

Fiche de montage


"Qui s'est abstenu de lire un article de "FlyAddictive" a appris quelque chose aujourd'hui."



Aucun commentaire: