BlogNotes ✶ FlyFishing ✶ Ethics ✶ Environment
‶Concentré de Web et Coups de Gueules ″

18 août 2014

Un Caddis plus vrai que nature !

Vidéo "tuto" d’un trichoptère réaliste :

Plutôt bien adaptées aux conditions particulières et aux pêches difficiles en sèches, les Caddis réalistes peuvent parfois devenir un handicap coincés aux mors de l’étau.

Ces représentations exactes sont excellentes si toutefois elles demeurent suggestives et ne deviennent pas inertes, sans vie...

Outre les fibres sélectionnées, le meilleur que nous pouvons en tirer, c'est qu’elles suggèrent une fonctionnalité où une particularité de l’insecte naturel et renforcent l’impression générale de la forme.
Tout en gardant à l’esprit, que les poissons sont bien moins chipoteurs que le pêcheur entomologiste “averti” en quête d’absolu devant son étau.



"Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?"



Cela devrait être gravé sur tous les portiques de "bench tying".


Sachant que les mouches d’ensemble répondent, sans artifice, à la plupart des situations. Au final, nos représentations devraient (doivent) être assez attractives pour stimuler et déclencher chez le poisson une réaction purement instinctive.

Seulement, nos nuits ne seraient pas se qu’elles sont si nous ne gardions intimement l’espoir de voir gober l’une de nos création. Et d’aller toujours plus loin dans la conception de celles-ci. Même si elles sont souvent dérivées des modèles devenus célèbres ou qui présentent des attraits ultra-réalistes à l'instar de ce trichoptère inspiré de la somptueuse collection de Paul Whillock.

Pour ma part j’ai réalisé les pattes à l’aide d’un Maxima Chameleon 25%, qui malgré son manque de souplesse présente une couleur d'origine appropriée. Rien ne vous empêche de remplacer ce matériau synthétique par les très naturelles barbes de faisans nouées...

Vous pouvez consulter la liste complète des matériaux chez FlyTyingArchive. L’ingéniosité du montage de ce superbe caddis 14/16 vous est présenté par Timo Kontio :





Aucun commentaire: